Open Data Index 4ième édition – France, les données sur la transparence de l’action publique manquent à l’appel

À l’occasion des récentes publications de l’Open Data Index et de l’Open Data Barometer pour la période 2016-2017, nous analysons ci-dessous les principaux résultats pour la France. Pour la période 2016-2017, la France se retrouve respectivement 3ème de l’Open Data Barometer et 4ième de l’Open Data Index. Ces résultats confirment les efforts de notre pays en matière de données ouvertes, et nous saluons le travail déjà accompli. Mais notre rôle est de regarder là où nous pouvons mieux faire, et malgré ces bons résultats, notre pays est encore loin d’être un exemple en matière d’open data dans des domaines comme la lutte contre la corruption ou l’intégrité publique, essentielles au rétablissement de la confiance dans l’action publique souhaitée par notre nouveau Gouvernement.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur OKFN

Les informations sur la qualité de service des réseaux mobiles désormais disponibles en open data

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a publié pour la première fois les données brutes de l’ensemble des tests qui ont été menés pour établir son enquête annuelle sur la qualité de service des réseaux mobiles. Des informations qui peuvent aider les collectivités face aux opérateurs.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur La Gazette

Open Data Locale – Les collectivités bretonnes accompagnées dans l’ouverture de leurs données publiques

La Région Bretagne, le Département des Côtes d’Armor, Rennes Métropole, Saint-Malo Agglomération, Morbihan énergies et le Syndicat mixte Mégalis Bretagne ont été identifiés pour accompagner les collectivités bretonnes sur l’open data. Point d’étape à Vannes le 4 juillet.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Mégalis Bretagne

Au Conseil constitutionnel, le procès des données de connexion en open bar

Devant le Conseil constitutionnel, a été mis en cause l’accès aux données de connexion des autorités administratives, et spécialement de l’Autorité des marchés financiers. Une question prioritaire conteste ce droit, déposée par un particulier poursuivi par l’AMF. Les Exégètes sont intervenus volontairement via des mémoires.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Next Inpact

[SAVE THE DATE] – Séminaire OPENDATA CORSICA les 7 et 8 septembre 2017 au Palais des congrès d’Ajaccio

La Collectivité Territoriale de Corse organise le séminaire OPENDATA CORSICA les 7 et 8 septembre 2017 à AJACCIO. La CTC accueille dans le cadre du séminaire le Conseil d’Administration d’Opendata France le 7 septembre 2017. Cette rencontre sera l’occasion de présenter l’avancée du projet Opendata Corsica et de le mettre en perspective au regard de la loi numérique et des projets menés par l’ensemble des partenaires d’ODF dans leurs territoires. A ce titre des conférences et des moments de partage et d’échange vous seront proposés. La manifestation s’adresse également à toutes les collectivités insulaires et les acteurs du développement insulaire.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Open data Corsica

Le Sénat vote un amendement imposant l’open data pour la publication des comptes de partis politiques

Au fil des années, le gouvernement français a manifesté son intérêt pour l’open data, dans une tendance qui considère l’information publique comme un bien commun dont la diffusion est d’intérêt public et général. L’open data était d’ailleurs l’un des combats d’Axelle Lemaire : en sa qualité de secrétaire d’État au numérique et à l’innovation sous l’administration du président François Hollande, elle avait expliqué que « Les données publiées par les administrations prennent trop souvent la forme d’un simple scan, généralement au format PDF, ce qui les rend difficilement réutilisables par les entreprises, les citoyens, les associations (…). La publication dans un standard ouvert n’aura pas de coût significatif pour les organismes publics, croyez-moi : elle ne s’applique qu’à des documents déjà disponibles sous forme numérique. Les gains, eux, sont considérables, tant pour les entreprises que pour nos concitoyens. Et même pour les parlementaires ! »

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Developpez.com

Comment Issy-les-Moulineaux a converti ses habitants à l’open data

Les municipalités vont devoir prendre le sujet de l’open data à bras le corps. Promulguée en octobre dernier, la loi pour une République numérique fait obligation aux collectivités locales de plus de 3.500 habitants de publier d’ici 2018, dans un format ouvert et exploitable, leurs principaux documents administratifs puis tous les documents revêtant un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur ZDNet

Open Data : une nouvelle plateforme pour suivre la progression du réseau de stations GNV

» Pour lire la suite, rendez-vous sur terre.tv

Transition énergétique : l’open data, un outil bénéfique pour les collectivités

Les données de production et consommation d’énergie mises en ligne par les gestionnaires de réseau, apparaissent comme un moyen d’établir un diagnostic et développer des politiques de mise en œuvre de la transition énergétique dans les territoires.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Actu Environnement

Laure Lucchesi : « Mieux allouer les ressources grâce aux données numériques »

Pour la directrice d’Etalab, Laure Lucchesi, invitée des Rencontres des acteurs publics le 6 juillet, le numérique offre beaucoup d’opportunités d’amélioration des services publics, en particulier « grâce aux données qui donnent la capacité de mieux allouer les ressources et de rendre un service à valeur ajoutée pour l’utilisateur ». Mieux allouer les patrouilles de police pour prévenir les vols de véhicules, mieux détecter les bâtiments à risque d’incendie sont possibles « en traitant un historique de données qui permet de mieux orienter les contrôles et donc d’être plus efficaces ». Le numérique, c’est aussi une occasion de « coproduire  » avec la société civile de nouveaux services publics.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Acteurs Publics

Enedis détaille son plan « données »

Le gestionnaire de réseau électrique veut développer sa plate-forme « open data ».

Pas de transition énergétique possible sans transition numérique, et a fortiori sans data. C’est en substance le message rappelé mardi par Enedis, la filiale d’ EDF chargée de la gestion de plus de 95 % du réseau électrique moyenne tension en France. Depuis 2015 et le début de l’installation parfois contestée du compteur connecté Linky, on savait l’opérateur intéressé par les possibilités offertes par les données informatiques remontant de son infrastructure. « Enedis est de plus en plus un réseau de collecte de données », lance Christian Buchel, le directeur général adjoint du groupe chargé du numérique.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Les Echos

L’avenir du transport multimodal passera par l’open data

Depuis le 6 août 2015, La loi Macron impose aux entreprises des transports publics et de mobilité, l’ouverture des données ou « open data ». Tous les transporteurs ne s’engagent pas avec la même célérité. Certains y vont à tâtons, craignant une remise en cause de leur position par les multinationales du net. Une chose est sûre, l’éclosion de véritables services de transport multimodal dépendra de la capacité des acteurs privés et publics à collaborer.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur L’Atelier

Arnaud Beaufort : la qualité des données est une bataille collective !

3 questions à Arnaud Beaufort, directeur général adjoint de la BNF et directeur des services et des réseaux.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Archimag

Favoriser le développement d’un écosystème d’innovation autour de l’open data du foncier

Comment l’open data du foncier peut-il devenir un levier de développement ? C’est à cette question que nous nous employons, au sein de Lifti, à apporter des réponses concrètes et opérationnelles.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Business Immo

** « Le débat sur l’open data a été profitable à l’application de la directive INSPIRE »**

Où en sont les collectivités en matière d’ouverture et de mutualisation des données géographiques ? Apparemment, celles-ci ne s’en sortent pas si mal, explique Marc Leobet. En la matière, la France serait même plutôt bonne élève par rapport à ses homologues européennes.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur La Gazette

Henri Verdier : “Une trajectoire d’efficacité magnifique avec la transformation numérique”

La transformation numérique “est le moyen le plus efficace d’obtenir des gains d’efficacité, de productivité et donc de qualité des services publics”, estime Henri Verdier, directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic), invité des Rencontres des acteurs publics à la Cour des comptes le 6 juillet. L’occasion aussi pour ce dernier de revenir sur les enjeux “majeurs” autour de la “plateformisation” de l’État : “les plates formes permettent d’avoir le maximum de puissance”, souligne t il.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Acteurs Publics

La bataille pour l’accès aux données des clients des banques à un tournant

La Commission européenne doit arrêter les conditions d’accès aux données des clients des banques d’ici à la rentrée. Ces règles ne s’appliqueront que bien après l’entrée en vigueur en janvier 2018 de cette obligation d’ouverture.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Les Echos

La formation face aux risques numériques : bricolages, improvisations et résilience institutionnelle liés aux usages des données ouvertes

La perception des risques par les acteurs de l’éducation qui s’engagent dans des activités pédagogiques autour des données ouvertes en contexte scolaire induit des bricolages et des improvisations. Des formes de résilience apparaissent, dans les modalités de gouvernance des données ouvertes du côté des collectivités qui les diffusent, et dans les postures éducatives des enseignants à travers la construction de séquences pédagogiques. Une enquête réalisée à partir d’entretiens et d’un repérage des ressources existantes a abouti à l’identification d’un écosystème émergent. Celui-ci permet de construire et d’expérimenter des ressources, de s’auto-organiser et d’apprendre, grâce aux projets, à faire face aux enjeux de la société du numérique.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Revue COSSI

Entrepreneurs d’intérêt général / Promo 2 : découvrez les 10 défis retenus par le jury !

Les 4 et 5 juillet 2017, un jury d’exception s’est réuni au Secrétariat d’Etat chargé du Numérique (voir la composition du jury ici). Leur mission : sélectionner les défis présentés par les administrations, en vue de constituer la deuxième promotion des Entrepreneurs d’intérêt général. A l’issue de ces auditions, 10 défis de transformation numérique ont été sélectionnés. Ils couvrent des champs variés de l’action publique et ont un lien fort avec l’ouverture et la circulation des données. A la rentrée, un appel à candidatures sera lancé afin de sélectionner les 22 entrepreneurs qui relèveront ces défis à partir de janvier 2018 !

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Etalab

** « L’open data ne devrait être qu’une des modalités d’ouverture des données publiques »**

Le volet open data de la loi Lemaire a été concrétisé par la parution, depuis le début 2017, de plusieurs décrets d’application. Les attentes en termes d’usage, et d’activité économique restent considérables. Mais sont-elles réalistes ? Le point de vue de Denis Berthault, directeur du développement en ligne chez un grand éditeur juridique et co-animateur du groupe de travail « données publiques » du GFII (Groupement français de l’industrie de l’information).

» Pour lire la suite, rendez-vous sur La Gazette