Photo de famille OpenDataFrance - Rencontre OpenDataFrance 2022

La Rencontre OpenDataFrance s’est déroulée le 20 octobre 2022 et a rassemblé les acteurs territoriaux de la donnée. Une soixantaine de collectivités membres était représentée et de nombreux partenaires présents à leurs côtés. Retour sur cette journée de conférences, d’ateliers et d’échanges fructueux autour des nouveaux enjeux de l’open data.

 

Logo de la Rencontre OpenDataFrance 2022

Les grands témoins et les sujets phares de la Rencontre OpenDataFrance 2022

 

“Un nouvel élan pour l’open data en France et en Europe : Quelles opportunités pour les territoires ?” C’est la question à laquelle les intervenants de la table ronde d’ouverture de la journée ont apporté leurs éclairantes réponses. Laure Lucchesi, directrice d’Etalab, Direction Interministérielle du Numérique, Louise Vialard, conseillère déléguée de Nantes Métropole, vice-présidente d’OpenDataFrance, Simon Chignard, expert européen, chargé de cours à SciencesPo et spécialiste de la gouvernance de la donnée et Akim Oural, président de l’association OpenDataFrance ont exprimé leurs points de vue en confirmant les nouveaux défis que les collectivités territoriales doivent relever en matière d’open data : standardisation, exigence de qualité, développement des usages, gouvernance de la donnée et nouveaux rapports de force, data comme socle d’un numérique inclusif et responsable… dans un cadre européen évoluant rapidement (Data Governance Act, Data Act et précédemment Stratégie européenne des données) et dans un contexte de crise environnementale majeure.

Ouverture de la Rencontre OpenDataFrance 2022 : Laure Lucchesi, Louise Vialard, Simon Chignard et Akim Oural
Ouverture de la Rencontre OpenDataFrance 2022 : Laure Lucchesi, Louise Vialard, Simon Chignard et Akim Oural

Les programmes portés par OpenDataFrance ont été présentés et illustrés par l’intervention de grands témoins :

  • « Données et Transition » par Matthieu Brient, chef de projet OpenDataFrance avec le témoignage de Jeanne Carrez-Debock, responsable du programme innovation territoriale et smart city, Banque des Territoires, qui a présenté le programme Action coeur de ville
  • « Culture D, la donnée au coeur de l’émancipation numérique » par Sarah Medjek, cheffe de projet OpenDataFrance avec le témoignage de Benoit Loeillet, responsable de département Data science & Innovation à emlyon business school
  • “Dataviz : la datavisualisation au service de la démocratisation des données” présentation du dispositif par Olivier Devillers, journaliste, consultant en stratégie numérique et open data : le guide « la datavisualisation pas à pas » ,  le poster des 10 recommandations pour une dataviz réussie, la formation, le service en ligne d’extraction territorialisée de données nationales “Dataclic”. Caroline Goulard, Chief Executive Officer et co-fondatrice de Dataveyes & Modality a proposé  une illustration des services développés par sa société pour démontrer l’impact de la datavisualisation.
Intervention de Sarah Medjek et Benoît Loeillet - le Programme Culture D
Intervention de Sarah Medjek et Benoît Loeillet – Le programme Culture D

 

“De nouveaux enjeux pour l’Open Data : la parole d’un producteur de données ouvertes, l’IGN” : ce fut le thème de l’intervention de Sébastien Soriano, directeur général de l’Institut National de l’Information Géographique et forestière. Ses propos et propositions ont nourri les réflexions de l’ensemble des participants et de l’association OpenDataFrance qui entend créer des liens fort avec l’IGN pour accélérer synergie avec les territoires et développement de « data communs ».

Retrouvez en ligne l’intervention de Sébastien Soriano :

 

Vincent Kober, consultant, formateur sur l’ouverture des données et le management visuel, a accompagné le déroulé de cette journée et propose une synthèse visuelle des échanges et réflexions qui ont émergé durant cette édition 2022 de la Rencontre OpenDataFrance :

Synthèse visuelle de la Rencontre OpenDataFrance 2022 - Par Vincent Kobber - Accédez à la version grand format de cette création !
Synthèse visuelle de la Rencontre OpenDataFrance 2022 – Par Vincent Kober – Accédez à la version grand format (.pdf) ou .png de cette création !

 

 

La restitution des 3 ateliers « Culture D », « Données et Transition » et « Datavisualisation »

 

Les contributions ont été nombreuses et reflètent l’engagement des acteurs publics territoriaux dans l’ouverture et la valorisation des données. Retrouvez la synthèse des productions des 3 ateliers qui ont eu lieu en deux sessions lors de la Rencontre.

Synthèse visuelle des 3 ateliers - Rencontre OpenDataFrance 2022 - Par Vincent Kobber
Synthèse visuelle des 3 ateliers – Rencontre OpenDataFrance 2022 – Par Vincent Kober – Accédez à la version grand format (.pdf) ou .png de cette création !

 

1 – Atelier dédié à « Culture D » : “Quelles pistes d’actions pour encourager la diffusion de la culture de la donnée parmi les agents et les élus territoriaux ?” piloté par Sarah Medjek, cheffe de projet OpenDataFrance

 

Dans un monde où l’usage des données s’est généralisé, la maîtrise des données est perçue comme LA compétence-clé du XXIe siècle. D’un côté, pour former des citoyens capables d’en comprendre les enjeux dans une société aux prises avec les défis du numérique, et de l’autre, pour apporter un avantage compétitif dans une économie mondialisée de plus en plus connectée. Pourtant la culture de la donnée est loin d’être répandue et la data est toujours perçue comme un sujet technique, réservé aux experts en statistiques. Comment faire pour que chacun – agent(e), praticien(ne), élu(e), chercheur(se), citoyen(ne), etc – puisse s’acculturer à la donnée, acquiert de la capacité d’agir et puisse en tirer de la valeur d’usage ? C’est le défi que le projet Culture D souhaite relever en mettant en place des parcours d’acculturation à la donnée accessible à tous.

Sarah Medjek, cheffe de projet de Culture D
Sarah Medjek, cheffe de projet de Culture D

Dans le cadre de la Rencontre annuelle d’OpenDataFrance, une attention particulière s’est portée naturellement sur les agents et élus, pour mieux comprendre leurs besoins en matière de données en général et d’acculturation en particulier. L’atelier mis en place a suivi une méthodologie dite « en entonnoir » qui a consisté à débuter par l’identification des enjeux autour des données, jusqu’à formuler des pistes pour encourager l’acculturation à la donnée des agents et des élus.

Dans la première phase de l’atelier, les participants ont exprimé les enjeux autour des données auxquels ils font face au quotidien. Ils s’articulent autour de 8 thématiques :

  • Accès : nécessité d’accéder à l’ensemble des données pour se rendre compte de tout ce qui existe et de tout ce qui est possible de faire avec. Cette difficulté d’accès à été exprimée notamment en lien avec les progiciels métiers qui peuvent contenir des données mais qui ne sont pas accessibles par tous les agents.
  • Standardisation : nécessité de travailler sur des standards de données pour faciliter leurs collecte, partage et usage. Les participants ont exprimé cet enjeu notamment en lien avec les problématiques de consolidation des fichiers et de jeux de données pour un usage à la fois interne (par la collectivité elle-même) et externe (par des citoyens par exemple).
  • Documentation : nécessité de disposer de documentation à la fois des données (catalogue) mais aussi des processus de collecte et de gestion. Cet enjeu est à mettre au regard des problématiques de mise à jour, et comment garder des traces pour que la mise à jour soit possible.
  • Autonomie : en lien avec l’enjeu de la documentation, les participants ont exprimé le besoin que plus de personnes au sein des collectivités soient mises en capacité dans la collecte et la gestion des données. Notamment en documentant ce qui existe et ce qui est fait, en formant des personnes autres que les CDO et la DSI.
  • Mutualisation : il apparaît de manière de plus en plus prégnante qu’il est important de créer des collaborations et un partage plus fort entre les collectivités (mise en commun des données et autres ressources) mais aussi avec l’État pour avoir notamment un portage politique fort sur certaines questions.
  • Qualité : la nécessité de travailler sur la mise en qualité des données qui souvent partielles, datées (absence de mise à jour) et pas systématiquement structurées.
  • Outillage : la nécessité de s’ »équiper » pour rendre les données visibles, accessibles et les utiliser de manière utile, par exemple pour faire des tableaux de bord et pour les mettre à jour.
  • Sensibilisation : l’importance de former et d’acculturer les élus et les métiers à la question de la donnée (pas uniquement la Direction des Systèmes d’Information), sortir d’une logique de one shot (pour un projet) et aborder une logique plus globale dans la formation à la donnée, avoir également un “sponsoring” plus fort de la part des élus pour les projets data (pour que les métiers s’y intéressent vraiment).
Rencontre OpenDataFrance 2022 : Atelier Culture D
Rencontre OpenDataFrance 2022 : Atelier Culture D

Dans une seconde phase de l’atelier, l’idée était de repartir des enjeux pour exprimer des besoins. Face aux défis quotidiens de la donnée, de quoi les participants avaient-ils besoin (outils, accompagnement, portage politique) ?

Les besoins ont été exprimés de manière libre puis ont convergé vers cinq thématiques principales :

– Documentation et process :

  • Créer des catalogues exhaustifs des données collectées.
  • Documenter les actions (collecte, stockage, exploitation…), des process et veiller à la mise à jour régulière de la documentation.
  • Imaginer des clés d’entrée “métiers” pour démontrer l’utilité des données et favoriser leur usage.
  • Développer des référentiels communs (avec d’autres collectivités).
  • Mutualiser les process avec d’autres collectivités (pour partager les ressources et les moyens et permettre aux moins avancés de bénéficier de l’expertise des plus avancés).

– Méthodologie et suivi :

  • Construire des chemins méthodologiques qui permettent de suivre un projet/action data de A à Z, des check-lists qui permettent de se poser les bonnes questions et de préfigurer les grandes étapes.
  • Favoriser la formation de binômes pour la conduite et le suivi de projets data.
  • Arriver à mieux différencier/distinguer les données statiques des données dynamiques car les enjeux de MAJ sont différents.

– Sensibilisation et formation :

  • Sensibiliser les agents et élus à la culture numérique de manière générale.
  • Former les agents et élus via des mises en situation.
  • Arriver à démontrer l’utilité des projets données grâce à des cas d’usage concrets.

– Mise en visibilité et outillage :

  • Mettre en valeur les différentes utilisations faites des données ouvertes (mettre en lumière leur utilité).
  • Faire “parler” les données grâce à la datavisualisation.
  • Amener du concret dès la conception de la démarche data en ayant des projections/scénarios sur les possibles utilisations/cas d’usage.

– Gouvernance évolutive interne/externe :

  • Renforcer les interactions entre les parties prenantes dans un projet/démarche données.
  • Créer plus de collaborations entre les collectivités mais aussi entre les directions/métiers d’une même collectivité sur des projets données.
  • Intégrer des clauses data dans les AO.
  • Mieux communiquer sur les démarches open data des collectivités territoriales.

En synthèse, les participants ont été invités à formuler des solutions aux besoins, notamment ceux en lien avec la question de la sensibilisation, formation, acculturation :

  • 1ère piste de solution : « Vis ma vie de producteur de données/chef de projet données ». L’idée poursuivie est de mettre en place des démarches type “expédition apprenante” qui vont avoir l’effet d’une immersion et permettre aux participants de découvrir dans une situation très concrète, les questions, les défis, les opportunités autour d’un projet data.
  • 2ème piste : Mettre en place le serious game d’OpenDataFrance auprès de collectivités qui se lancent dans une démarche d’ouverture des données pour leur permettre de découvrir de manière “ludique” les étapes, financements, usages, acteurs…d’un projet data.

2 – Atelier dédié à « Données et Transition » : “Comment la donnée peut mieux servir la transition écologique et solidaire des territoires”, piloté par Matthieu Brient, chef de projet OpenDataFrance

 

Souvent ouvertes, les données environnementales foisonnent. Plusieurs projets remarquables de plateformes et observatoires émergent pour y accéder. Cependant, cette logique de l’offre est loin de croiser celle de l’usage et de l’appropriation massive et systématique de ces données à des fins de transition écologique. Par leur diversité, leur complexité, leur hétérogénéité, l’appropriation des données environnementales soulève plusieurs enjeux : Gouvernance, Médiation, Technique, Environnementaux, Sociaux.

Les données existantes possèdent au fond un énorme potentiel et elles sont encore aujourd’hui trop peu mobilisées par les décideurs, aménageurs ou services publics alors qu’elles faciliteraient les choix et initiatives en matière de transition écologique.

Pour répondre à ces enjeux, le programme « Donnée et Transition » d’OpenDataFrance vise à :

  • identifier les bases de données environnementales, qualifier leurs contenus et les conditions d’accès
  • valoriser les cas d’usage où les données environnementales sont utilisées de façon exemplaire : indicateurs d’état, de pression, de réponse, outils de pilotage ou de suivi des politiques publiques, etc.
  • mettre à disposition des outils qui facilitent l’appropriation de ces données au niveau local en faveur de projets de transition
Atelier "Données et Transition"
Atelier « Données et Transition »

Lors de cette rencontre annuelle des membres d’OpenDataFrance, deux ateliers ont permis de préciser les besoins et défis pour mobiliser ses données environnementales et dans un second temps, d’explorer collectivement des pistes d’actions.

La première session de l’atelier était l’opportunité de partager diagnostic, expériences et défis rencontrés face au potentiel de transformation des données environnementales en faveur de la transition écologique pour le plus grand nombre des territoires, notamment les petites et moyennes collectivités. Ces échanges ont permis de partager ce qui existe et fonctionne déjà, mais aussi les difficultés rencontrées et les besoins des acteurs territoriaux.

Restitution de l'atelier "Données et transition"
Restitution de l’atelier « Données et Transition »

La seconde et dernière session de l’atelier a visé l’identification de victoires possibles à court et moyen termes.
L’occasion d’approfondir les pistes d’actions à coordonner, les ressources à mutualiser ou encore les acteurs et leviers sur lesquels s’appuyer. Enfin, afin de dépasser les « Proof of Concept » (PoC) isolés, il a été notamment discuté les pistes pour capitaliser sur les succès et semi-victoires, le développement d’inventaires et de schémas, ou encore l’implication des acteurs de la société civile à travers les sciences participatives pour asseoir confiance et pédagogie dans les données produites et les enjeux de transition des territoires.

L’atelier a permis aux participants de cerner des besoins et de définir 3 défis principaux pour les données environnementales :

  • L’accès et l’identification
  • La qualité des données (homogénéité) et leur pérennité (actualisation)
  • La valeur d’usage (qu’est ce qui est utile et à quoi)

Et d’identifier des pistes d’actions :

  • Capitaliser sur les modes d’accès aux données comme sur les usages (tableau de bord, datavisualisation…)
  • Coordonner les acteurs et coproduire des données avec l’implication des acteurs privés, publics, des citoyens, dans l’esprit de communs
  • Sensibiliser – agents et acteurs – dans l’accompagnement au changement

Accéder au tableau détaillé de la synthèse de l’atelier « Données et transition » et pour aller plus loin, il est possible de contribuer et de suivre les prochains temps fort de ce programme, via : opendatafrance.net/donnees-et-transition/ ou contacter Matthieu Brient.

3 – Atelier : “Dataviz by OpenDataFrance : quelles améliorations dans les ressources mises à disposition par l’association ? Echanges et propositions sur les dispositifs présentés”

 

Piloté par Olivier Devillers et Vincent Kober, partenaires d’OpenDataFrance, il a bénéficié d’un accompagnement visuel qui synthétise les contributions des participants :

Synthèse visuelle de l'atelier Dataviz - Rencontre OpenDataFrance 2022 - Par Vincent Kobber
Synthèse visuelle de l’atelier Dataviz – Rencontre OpenDataFrance 2022 – Par Vincent Kober – Accédez à la version grand format (.pdf)  ou .png de la création !

 

Pour expliquer, étudier, exploiter la donnée, il existe un vecteur puissant de vulgarisation et d’analyse : la datavisualisation. OpenDataFrance a souhaité développer un dispositif d’appréhension – théorique et pratique – de la « dataviz ». L’atelier avait pour objectifs de réinterroger ces dispositifs pour les améliorer et répondre aux besoins des collectivités territoriales.

Cette démarche d’approche de la datavisualisation s’inscrit dans un programme plus global d’OpenDataFrance dénommé « DataEditoriale » . Lancé en septembre 2021, il a pour ambition d’accompagner les territoires dans la valorisation de leurs données. Il s’agit notamment d’aborder l’éditorialisation des données et ainsi de rendre plus intelligibles les données, de faciliter leur approche, d’encourager leur usage.

Atelier Dataviz
Atelier Dataviz

Les deux sessions de l’atelier « dataviz » qui ont eu lieu lors de la Rencontre OpenDataFrance 2022 ont accueilli une douzaine de personnes aux profils variés en termes de fonction (élus, agents) comme de territoires (intercommunalités, départements, structures de mutualisation…). La datavisualisation et plus généralement l’éditorialisation des données sous forme de graphiques ou d’applications interactives sont perçus unanimement comme un moyen de mettre en valeur les données de la collectivité, de les « faire parler ». Utile aux citoyens et aux élus, cette éditorialisation est aussi susceptible d’inciter les services à ouvrir plus largement leurs données. Dans le processus d’ouverture, la mise en graphique ou en cartes contribue aussi à améliorer la qualité des données en révélant les données manquantes, aberrantes ou en révélant des tendances.

Les outils de datavisualisation, tels que ceux inventoriés par OpenDataFrance sont cependant assez peu connus. Leur multiplicité et leur plus ou moins grande intégration aux outils data existants avec de potentiels coûts supplémentaires, constituent un frein important à leur adoption : incertitude sur le choix du “bon outil”, temps de formation et d’appropriation… Les collectivités penchent pour des solutions libres susceptibles d’être adaptées à leurs besoins.

Il s’agit aussi de mutualiser les bonnes pratiques, dans la lignée de la plaquette et du guide publiés par OpenDataFrance.

Vincent Kobber accompagne l'atelier Dataviz
Vincent Kober accompagne l’atelier Dataviz

En synthèse, pour mieux répondre aux attentes des collectivités, pourraient être proposés des exemples de cas d’usage originaux, des “dataviz” prêtes à l’emploi sur des jeux de données largement répandus dans les collectivités, et notamment ceux ayant fait l’objet d’une normalisation (fonctionnalité proposée par le projet porté par OpenDataFrance : “Dataclic”).

Enfin, le besoin de formation aux outils et pratiques apparait important : le concept de « masterclass » comme OpenDataFrance a pu le tester en septembre 2022 est bien accueilli. Un appel à manifestation d’intérêt pour accueillir une masterclass dataviz sur un territoire pourra être lancé en 2023 afin de programmer une session de formation au cœur des territoires qui souhaiteraient s’engager dans le développement de la datavisualisation.

 

 

 

Clôture de la Rencontre OpenDataFrance par Amel Zenati, Christophe Hugon, vice-présidents, et Akim Oural, Président d'OpenDataFrance
Clôture de la Rencontre OpenDataFrance par Amel Zenati, Christophe Hugon, vice-présidents, et Akim Oural, Président d’OpenDataFrance

 

OpenDataFrance remercie les participants – contributeurs actifs à l’adaptation des missions de l’association aux attentes des territoires – et donne rendez-vous à ses membres pour l’édition 2023 de la Rencontre !